J’aime : « Des Liens » vers la culture pour les plus vulnérables

La scène nantaise rock et alternative a toujours su se distinguer par le talent de ses ambassadrices et ambassadeurs mais aussi par ses actions.
Voici une initiative qu’il me semble bon de relayer voire de distinguer, tant l’idée et la volonté d’agir pour un public souvent loin des salles de spectacles est forte.

« Des liens » est le nom du collectif qui s’est produit le 2 mars dernier à La Soufflerie (Rezé) sous l’impulsion de son créateur l’auteur, compositeur et interprète Dominique A. Ce concert venait clore une série d’une douzaine de concert donnés dans des structures de l’agglomération nantaise à l’attention de spectateurs dont la plupart en situation de précarité. Cette soirée était également l’aboutissement d’un travail mené en partenariat avec les travailleurs sociaux et les bénévoles, et les artistes

André Lebot, directeur du restaurant social Pierre-Landais où s’est produit Dominique A, le dit en toute simplicité : « ce n’est pas que l’estomac qu’il faut restaurer. Permettre un accès à la culture, c’est répondre à la question du sens de la vie ». Précise-t-il dans l’article consacré à cette action du numéro 3110 d’Actualités sociales hebdomadaires.

La culture est un outil supplémentaire, pour permettre à chacune et à chacun de se sentir vibrant mais surtout vivant. Pour ce public démuni, la culture aide à retrouver la confiance nécessaire à la reconstruction de soi et à l‘estime de soi. Cette initiative est une belle idée. Bravo !

Photo : Dominique A en concert avec le collectif Des liens à la Soufflerie à Rezé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *