Maternité de Nantes évacuée suite à des gaz lacrymogènes : en finir avec la disproportion de la réponse policière

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Nantes, le mardi 17 décembre 2019

Maternité de Nantes évacuée suite à des gaz lacrymogènes : en finir avec la disproportion de la réponse policière

Ce jour, en marge de la massive mobilisation des salarié·e·s en réaction à la réforme des retraites, Nantes a assisté à une nouvelle disproportion de la réponse policière aux mouvements de foule :

Après le rapport du Défenseur des Droits qui pointait un usage disproportionné des lanceurs de balles de défense (LBD), paru en janvier 2019 ;

Après la dispersion de la fête de la musique quai Wilson à Nantes le 21 juin 2019, qui a conduit au pire, la noyade de Steve Maia Caniço ;

La répression du mouvement social par la police s’est à nouveau exprimée de façon brutale et clairement disproportionnée. Des femmes enceintes accueillies à la maternité de Nantes – ainsi que le personnel employé dans ce service – ont été gêné·e·s par les tirs massifs de gaz lacrymogènes aux abords immédiats du CHU. Selon Michelle Meunier, sénatrice de la Loire-Atlantique : « Une vingtaine de chambres ont dû être évacuées : ce n’est pas acceptable. Cette mise en danger est odieuse. »

Michelle Meunier réitère son appel émis en juin dernier :

« La doctrine du maintien de l’ordre sur les foules doit nous interroger : la disproportion est de rigueur, l’usage de plus en plus systématique de la force est tout aussi inacceptable que manifestement contreproductif. Cette violence publique de moins en moins légitime éloigne nos concitoyen·ne·s des forces de police et de gendarmerie, elle cultive l’incompréhension, voire attise une haine envers ces fonctionnaires qui n’est pas de nature à apaiser le climat social.

Il est urgent de repenser les méthodes de maintien de l’ordre, de cesser l’escalade de la violence. Dans ce type de situation, c’est au plus fort de montrer un signe d’apaisement. L’État doit montrer l’exemple. Le ministre de l’Intérieur doit modifier profondément les ordres communiqués aux préfet·e·s. Il devra en répondre politiquement. »

Photo : Mardi 17 décembre 2019, en matinée : le défilé contre la réforme des retraites a salué le personnel mobilisé de la maternité du CHU de Nantes.

28 réponses sur “Maternité de Nantes évacuée suite à des gaz lacrymogènes : en finir avec la disproportion de la réponse policière”

    1. Oui ; Castaner et Philippe viennent pourtant de leur accorder un régime de retraite spécial jeudi dernier comme si le gouvernement Larem-Modem-Agir (ex-UMP) se satisfaisait des violences inouïes déployées depuis plus d’un an à l’encontre de personnes âgées, femmes enceintes, jeunes ou précaires qui ne sont pas des casseurs mais des manifestants pacifistes.
      Pourquoi imposer des réformes injustes quand on est un pdt si mal élu (voir mediapart : https://blogs.mediapart.fr/clab/blog/080517/8-francais-sur-10-n-ont-pas-vote-pour-macron-une-autre-analyse-des-resultats ) ?

  1. Usage disproportionné oui et aveugle. Le droit de manifester est aujourd’hui menacé et notre démocratie en grand danger. Il faut le faire savoir et en diffuser l’information au plus grand nombre.

    1. Et la connerie humaine? Qui a décidé du tracé ? Qui a décidé de foutre la mer de devant le chu? La mise en danger de la vie d’autrui est punissable… les grèves et les revendications… oui… la connerie humaine… non… sur la chaussée de la Madeleine ce sont des grossesses pathologiques et des femmes qui viennent d’accoucher avec des nourrissons… c’est hallucinant la réaction des gens … moi moi moi, la police est méchante méchante méchante…. ba oui, c’est difficile de venir bosser quand t’es soignant quand t’es bloquer pour aider… je réitère… le droit de grève oui… la connerie humaine… non

      1. Il y avait des aides soignants dans la manif vous croyais vraiment qu’ils sont la cause de cela ? C’est bien la police qui gaz les manifestant et sans rancoeurs ils le font par plaisir c’est tout !

      2. Passer devant le chu avait du sens à mon avis, celui de soutenir le personnel soignant, le monde de la santé, plus que malmené ces derniers temps… La réponse des forces de l’ordre était fortement disproportionnée, la manifestation était plutôt bon enfant, et sans la provocation des méthodes répressives à outrance des CRS et de la BAC, elle le serait restée, bon enfant…. À bon entendeur….

      3. Je pense que vous meconnaissez les règles! C’est la préfecture qui décide des parcours des manifs. Les organisateurs propose un parcours e5 la préfecture l’etudie, l’accepte et le modifié ou pas. Il existe un service dédié pour cela.

      4. Le tracé c’est la préfecture…
        La décision de changer a coup de lacrimo devant le CHU… La préfecture ou la police elle même
        La connerie humaine = violence d’Etat

      5. Et TA connerie ? Depuis un an plus de 2600 blessés dont les éborgnés … Et encore hier les pompiers chargés et matraqués à Nation …
        Je ne sais même pas si cela vaut le coup de te répondre. Effectivement, il est beaucoup plus facile de se laisser abrutir par les meRdias que d’essayer de nettoyer la connerie qui t’englue le cerveau.

      6. Foutre la mer de? Qu est ce qui vous fait penser que les manifestants foutais la mer de? Ce ne serait pas la première fois qu on observerait un dérapage sans réflexion des forces de l’ordre. Il est maints fois arriver que ces derniers gaze sans se préoccuper de l environnement proche ni du sens su vent. Et comme le dit xav, une partie des manifestant sont issu du personnel de santé, je les vois donc mal faire la guérilla aux abords d’une maternité. Et même si je pense que la violence des manifestants n est jamais a la hauteur de celle de la police, on n’a observe que très peu de dérapage cote manifestants durant ces manifestations historiques tant du point de vue su nombre, de la durée, que de ceux qui les composent . Le néolibéralisme sauvage, inhumain et liberticide ne passera pas, n’en déplaise aux adeptes de l’ordre et au complexe du léchage hiérarchique convaincus. Tout les signaux sont aux rouges, etat des populations, répartitions des richesse, etat de nos libertés, etat de notre environnement. Il serait temps d’arrêter de croire à la sacro sainte croissance et à la libre entreprise comme but ultime de l’humanité.

      7. En général le préfet est responsable du parcours de la manifestation. C’est lui qui décide en corrigeant le parcours et donne l’autorisation.

      8. Vous n’avez rien compris, c’est la faute de la mairie ! Quelle idée de faire une rue aussi passante sous les fenêtres d’un hôpital ? Non mais franchement !
        Bref, on peut vraiment trouver n’importe quel prétexte pour déresponsabiliser un usage excessif de la force. Bien loin de rendre toute la police responsable, les policiers comme n’importe quel citoyen ont un cerveau et sont responsables de leurs actes. Ceux qui qui ne font pas usage de l’un en pensant être exempté de l’autre doivent être sévèrement puni, ils ont un devoir d’exemplarité (qu’on aille chercher la hiérarchie si la responsabilité est plus haut, pas d’impunité pour quiconque).

      9. Et ça justifie les violences disproportionnées des gardiens de la paix ?
        C’est le même argumentaire que les défenseurs des violeurs. C’est parce que les filles sont en jupe que les garçons les violent, bah voyons.
        Il n’y a rien de plus dangereux et pathétique que l’esclave prenant fait et cause pour son maître.

      10. Mais tu parle de quoi ? Tous le personnel soignant fait grève, seulement certain sont obligé de travailler.
        Dans un très proche avenir les citoyens vont être dans l’obligation d’être très violente pour tenir la poli e en respect et pou oir continuer de manifester.

      11. J’étais à la manifestation de Nantes c’est la police qui nous a contraint à aller du coter du Chu à coup de gaz et de charge disproportionnée. Je me joint au personnels et patient du Chu qui ont étais toucher samedi et leur souhaite un bon courage pour la suite.

    2. D’accord avec vous la Vème République verrouille trop la démocratie avec des candidats qui peuvent ne pas avoir de programmes mais des soutiens financiers et médiatiques énormes. Ni de compte à rendre ensuite durant cinq ans et appuyé par une assemblée élue juste après la présidentielle et sans proportionnelles. France à la remorque de la démocratie réelle ?

  2. J y étais, on a salué les élèves sage femme et les labo, plein de fumée, lacrymo, ça piquait… Nous les soignants nous de filons dans le calme, en chantant… Le nombre de crs, gendarmes, devant chu 14h 30, on a dû fuite, se mettre à l abri, comme les riverains, les commerçants protégeant vitrines, tables, chaises extérieures…

  3. Je m’indigne face à une attitude totalement disproportionnée et me pose la question suivante : « les forces de l’ordre sont-elles dans leur état normal ? Y a t’il un contrôle antidopage pour vérifier cela ? » j’étais à la manifestation ce jour et j’ai vu des hommes plus proches d’un athlète en surdose que des gardiens de la paix au service du peuple et de sa sécurité. Nous avons des défenseurs plus dangereux que les pseudo risques encourues… Bref, tout cela prouve le manque de confiance et de sang froid du pouvoir. C’est honteux. Il faut d’urgence un moratoire sur ce sujet.

  4. Et la connerie policière tu l’oublie allègrement…. Depuis quand on ne devrait plus manifester près d’un hôpital????? Et que dis tu des soignants qui manifestent a l’entrée de l’hôpital puisqu’ils sont d’astreinte? Ils n’ont pas le droit de manifester donc? Tu te crois supérieur comme tous ces décérébrés de LREM et tu juges bêtement la situation avec les 2 neurones que tu partages en alternance avec ta pote Sybeth, celle qui porte bien son nom…

  5. Il faut en finir de tte urgence avec ce gouvernement de psychopathes débiles, incapables du moindre contrôle, mettant en danger la population Française ????
    J’ai le 💔💔💔💔

  6. Pour ma part et celle des nombreux enseignants présents nous n avons pas vu les faits relatés. Nous avons par contre constaté que l absence des canons à eau et des lacrymogène s au passage de la préfecture, contrairement à d autres fois, modifiait sensiblement la colère des manifestants, citoyens responsables qui n ont aucune raison de supporter d être traités comme des voyous. Donc Oui l agressivité des forces de l ordre met en danger le droit de manifester dignement. CK.

  7. Ce sont des voyous ! Lamentable cette attitude. Ne plus s’étonner qu’après de tels agissements ils soient détestés .

  8. Bonjour,

    La doctrine des forces de l’ordre a manifestement glissé depuis les années 90, en 86, ce qui était impensable, a été accepté en 2014, un gouvernement a assumé un mort dans une manifestation, depuis c’est l’ecalade corrélativement avec la militarisation de l’équipement et le fait de mettre en joue des manifestants…

  9. Devant le chu c’était un RV de manifestation déclarée. On ne véhicule pas au public qu’il y a un problème de réponse disproportionnée cet pote cela il faudrait que le manifestants aient agressé les policiers ou menacé l’hôpital.

    C’est pourtant facile d’accès comme information puisque la manifestation, et particulièrement les minutes précédant le gazage massif, sont filmées dans leur intégralité et en ligne depuis hier aprem. Heureusement vu la qualité des communication des media ou des élus sur le sujet.
    Je vous invite a été plus juste dans vos mots….

  10. Cela Arrive de plus en plus souvent avec cette Dictature d’inconcients qui se croivent tout permis comme la Macronie et son equipe d’irresponsables

  11. Les paroles de cette chanson de Brassens :
    Y’a dans la chambre une odeur
    D’amour tendre et de goudron
    Ca vous met la joie au cœur
    La peine aussi et c’est bon…
    deviennent
    Y’a dans la chambre une odeur
    D’amour tendre et de lacrymo
    Ca vous met la révolte au cœur
    les larmes aussi et c’est pas beau

Les commentaires sont fermés.