Frais bancaires : quand le Gouvernement défend le secteur bancaire, le groupe socialiste et républicain du Sénat propose une loi pour défendre nos concitoyens les plus fragiles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Vendredi 21 février 2020

Frais bancaires : quand le Gouvernement défend le secteur bancaire, le groupe socialiste et républicain du Sénat propose une loi pour défendre nos concitoyens les plus fragiles

Le groupe Socialiste et Républicain a pris connaissance avec surprise les déclarations du ministre de l’Économie et des Finances, sur la question des frais bancaires. Ces propos interviennent deux jours après que le groupe socialiste ait déposé une PPL sur les frais bancaires, qui sera débattue le 2 avril prochain, en présence de Bruno Le Maire. Difficile de croire à une coïncidence.

En effet, alors que le Président de la République s’était engagé le 11 décembre 2018 à plafonner les frais bancaires pour les plus fragiles de nos concitoyens, nous observons que le Gouvernement a mis plus d’un an pour prendre position sur la question.

Sur le fond, en demandant simplement aux banques davantage d’autorégulations, il semble placer la défense du secteur bancaire comme une priorité plutôt que d’agir en direction des 80% de nos concitoyens en situation d’endettement qui n’ont bénéficié d’aucun plafonnement.

La proposition de loi déposée par le groupe socialiste et républicain du Sénat met au contraire au centre de son dispositif, la défense des Français les plus vulnérables en rendant effectif et en renforçant le plafonnement des frais bancaires.

Nous espérons que le Gouvernement reverra ses ambitions à la hausse en soutenant notre proposition de loi, d’ici le 2 avril prochain. Le débat aura lieu au Sénat, à l’initiative des socialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *