Votre sénatrice

Michelle Meunier a été élue sénatrice de la Loire-Atlantique en septembre 2011. Réélue en 2017, elle siège à la commission des affaires sociales du Sénat. Voici le rappel de quelques moments forts de son parcours :

Éducatrice de jeunes enfants, Michelle Meunier devient adjointe au maire de Nantes en 1989, déléguée à la petite enfance, à la santé publique, aux personnes handicapées (jusqu’en 2001) puis déléguée à la solidarité, à l’insertion et aux personnes âgées (jusqu’en 2011) À ce titre, elle est vice-présidente du CCAS de Nantes.

Élue conseillère générale en 2001, elle devient vice-présidente du Conseil général de Loire-Atlantique, chargée de l’enfance, de l’adolescence, des familles et de l’égalité des droits (de 2004 à 2011).

Sénatrice de Loire-Atlantique depuis 2011, inscrite au groupe socialiste et républicain, elle siège à la commission des affaires sociales.

Durant le mandat 2011 – 2017, elle est vice-présidente de la délégation parlementaire aux droits des femmes et à l’égalité entre les hommes et les femmes. Membre du comité de déontologie parlementaire, elle siège aussi au Haut conseil de la famille et au Comité consultatif national d’éthique (2013-2017).

Suite à l’adoption de sa proposition de loi relative à la protection de l’enfant, elle est nommée au Conseil national de protection de l’enfance.
Réélue en septembre 2017, elle poursuit son mandat à la commission des affaires sociales du Sénat, dont elle a été vice-présidente jusqu’en octobre 2020.

Entre 2017 et 2020, elle remet trois rapports portant sur la prévention des violences sexuelles à l’égard des mineurs dans les institutions, sur l’obligation de signalement de ces violences par les professionnel·le·s astreint·e·s à un secret.

En octobre 2020, suite au renouvellement partiel du Sénat, elle devient vice-présidente du comité de déontologie parlementaire du Sénat.
Elle siège à l’OPECST, office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques.

Son parcours professionnel, son militantisme au Planning familial et son engagement politique l’ont confrontée aux questions d’égalité femmes – hommes. Elle publie en 2014 La parité, une exigence, dans lequel elle propose des pistes pour atteindre l’égalité réelle.