Fil d'actualités

La dernière vidéo

Interviews

Interview du 28/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 05/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 11/12/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur les sénatoriales

Sécurité sociale 2018 : je regrette la tentative de suppression du pécule des jeunes majeurs PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 13 Novembre 2017 15:23

2017-11-13_-_PLFSS2018_Buzyn« Le "pécule pour les jeunes majeurs" était une avancée permise par la loi de protection de l'enfant adoptée le 14 mars 2016. Nous avions permis, sur proposition du gouvernement et de la ministre Laurence Rossignol, de verser chaque année le montant de l'allocation de rentrée scolaire sur un compte à la Caisse des Dépôts et Consignations, afin que le jeune mineur protégé puisse bénéficier d'un pécule qui lui serait versé à sa majorité.

À l'époque, j'avais souligné cette disposition originale et utile.

Je suis évidemment contre sa suppression, à l'initiative de la sénatrice Union Centriste Elisabeth Doineau. Le versement de cette allocation au service chargé du placement de l'enfant constitue malheureusement un détournement de cette mesure, et aboutit à une perte de sens, car nous avions choisi de placer l'intérêt de l'enfant au cœur de la loi.

Sans y pourvoir intégralement, ce pécule pouvait constituer un "coup de pouce" financier au jeune majeur. C'était un appui dans la prise d'autonomie, d'autant plus précieux que les enfants placés connaissent un risque accru de précarité à l'âge adulte.

Je défendrai le maintien de ce pécule cette semaine au Sénat lors des débats consacrés au budget de branche famille de la Sécurité sociale.»

Michelle Meunier, sénatrice de la Loire-Atlantique, vice-présidente de la commission des affaires sociales.

alt

 
 

RSS du Sénat