Fil d'actualités

La dernière vidéo

Interviews

Interview du 28/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 05/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 11/12/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur les sénatoriales

Question crible sur la médecine libérale PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 19 Février 2015 14:22

QCTmedecineliberaleVoir l'intervention en vidéo

Je sais l’engagement du gouvernement et sa volonté de construire des solutions concrètes face à la désertification médicale qui pénalise de nombreux habitants de notre pays.
Vous avez, Madame la Ministre, dans le cadre du "Pacte Territoire Santé" engagé en 2012, décidé de réformes de fond qui ne manqueront pas de porter leur fruits à court et moyen terme.

Outre, les réformes de la formation médicale, les accompagnements à l’installation, le développement du travail en réseau qui sont autant d’avancées, vous avez aussi soutenu le développement des Maisons de santé.

Ces centres pluridisciplinaires représentent une solution aux besoins de la population, notamment sur les secteurs en désertification médicale ou en risque de le devenir,  et proposent un modèle économique qui convient à des certains médecins. La FEHAP soutient fortement cette orientation en proposant la création d’une Maison de santé sur chaque canton français où la population  rencontre des difficultés immédiates et cumulées d’accès aux soins du fait de l’absence chronique de médecins généralistes et spécialistes. Leur nombre est estimé à 398 cantons.


Pourriez-vous nous indiquer l’état des lieux et le plan de développement des Maisons de santé à l’échelon national ?

En outre, à l’occasion de la Loi Santé, des inquiétudes s’expriment tant du point de vue du corps médical qui craint de ne plus pouvoir s’installer librement que de celui des patient-es qui se verraient imposer un médecin. Pouvez-vous nous préciser, Madame la Ministre, quel est votre orientation en matière de liberté d’exercice de la médecine et de liberté e choix pour les patient-es ?

 

Intervention après la réponse de la ministre

Je vous remercie Mme La Ministre pour ces clarifications qui dissipent tout malentendu et contre-information. Vos propos démontrent clairement la volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre pour stopper la désertification médicale en utilisant différents leviers, moyens et dispositifs. Vous misez sur l'incitation, la formation, l'accompagnement à l'installation des médecins dans les zones sous-dotées plutôt que sur la contrainte.

L'ouverture de Maisons de santé est une réponse parmi d'autres qui a le mérite d’aborder l'accès aux soins de manière transversale en incluant tous les services médicaux et para médicaux. Car là où les médecins généralistes manquent, bien souvent aussi les autres services sont aussi absents.

L’accès aux soins pour toutes et tous est une exigence démocratique. Il est en effet impensable, de  laisser les personnes les plus fragilisées au bord du chemin.
Nous aurons l'occasion d'évoquer de nouveau tous ces points lors du débat qui se tiendra prochainement au Sénat sur la Loi de santé que vous portez.

 
 

RSS du Sénat