Absence de subventions pour le Planning Familial : Marion Maréchal-Le Pen en rêvait, Bruno Retailleau l'a fait ! Imprimer

BR_MMLP_PFLa polémique bat son plein autour du refus de candidat-e-s du Front National (Marion Maréchal-Lepen dans le sud de la France, Pascal Gannat dans notre région…) de subventionner le Planning Familial.
Cette proposition est scandaleuse !

Remettre en cause le soutien de la région au Planning, c’est s’attaquer aux droits des femmes et à leurs libertés. C’est refuser l’information et l’accompagnement à la contraception. C’est réduire les moyens d’une structure qui lutte contre les discriminations, qui agit pour l’égalité et assure la prévention des violences à l’égard des femmes.

Sans le soutien financier des collectivités, le Planning ne peut vivre, agir et se développer. Ses activités seraient en péril et son avenir bien compromis…

Mais ce n’est pas tout !
Comme Christophe Clergeau l’a rappelé hier soir à l’occasion du débat télévisé diffusé sur France 3, la Vendée – département de Bruno Retailleau et collectivité qu’il a dirigé de nombreuses années - est le seul département en France a avoir toujours refusé de financer les actions de prévention et d’éducation à la sexualité du Planning Familial.


Le voilà le vrai visage de Bruno Retailleau : des positions très conservatrices, et proches de celles de l’extrême-droite, sur les questions de société.

Que ferait-t-il, demain, s’il devenait président de la Région ?
Ne prenons aucun risque ! Faisons en sorte que cela n’arrive jamais et rassemblons nous autour de candidat-e-s qui défendent les droits et libertés des femmes et l’assument ouvertement.