Fil d'actualités

La dernière vidéo

Interviews

Interview du 28/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 05/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 11/12/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur les sénatoriales

Mieux lutter contre la plus vieille violence du monde faite aux femmes PDF Imprimer Envoyer

Aujourd’hui, le ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes présente une campagne pour dissuader les clients d’acheter un acte sexuel.

Il s’agit d’un signe fort, qui démontre la détermination du gouvernement après le vote de la loi, en avril dernier. 

Comme le rappelle Laurence Rossignol, « 250 clients ont été pénalisés depuis avril, et nous savons que bien plus nombreux encore sont ceux qui ont renoncé à acheter un acte sexuel. En France, 85% des personnes prostituées sont des femmes. 93% d’entre elles sont étrangères et victimes de la traite des êtres humains. Aussi, renoncer à acheter un acte sexuel, c’est renoncer à nourrir les réseaux de traite qui exploitent et tirent profit des plus vulnérables. »

Rapporteure de ce texte de loi lors de son examen au Sénat, je me réjouis de son entrée en application.

Le volet dissuasif développé aujourd’hui constitue l’un des quatre piliers qui assurent la cohérence de cette loi : le renforcement de la lutte contre le proxénétisme et la traite des êtres humains, la dépénalisation des personnes prostituées et l’accompagnement de celles et ceux qui souhaitent sortir de la prostitution, la prévention et l’éducation à l’égalité, et, justement, la responsabilisation des clients par l’interdiction d’achat d’acte sexuel.

Sur le terrain, le nombre de clients pénalisés - assez faible pour l’instant - ne doit pas masquer les efforts ambitieux de formation et de mobilisation réalisés depuis l’été par les services de police et de gendarmerie.

Au fil de son application, je suis convaincue que cette loi permettra ainsi de mieux lutter contre ce que la délégation aux droits des femmes de Sénat a très justement appelé « la plus vieille violence du monde faite aux femmes ».

Pantalon-sans-specs

 
 

RSS du Sénat