Fil d'actualités

La dernière vidéo

Interviews

Interview du 28/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 05/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 11/12/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur les sénatoriales

En marche avant pour la parité mais quel effet pour les droits des femmes ? PDF Imprimer Envoyer

Réaction de Michelle Meunier après le second tour des élections législatives

En marche avant pour la parité mais quel effet pour les droits des femmes ?

Le second tour est marqué par une abstention en forte progression et des votes blanc et nul significatifs qui traduisent sans doute un manque d’adhésion des votant.e.s aux projets défendus.

Il confirme aussi la volonté de renouvellement de la représentation nationale.

Ce souhait s’est incarné dans des visages nouveaux, reléguant souvent à l’arrière-plan le débat sur les programmes électoraux, le travail et l'implication des élu.e.s sortant.e.s.

Avec 7 députées (dont 6 nouvelles) en Loire-Atlantique et plus de 40 % de femmes élues à l'Assemblée nationale, la parité ressort renforcée de ce scrutin.

Comme féministe, je me réjouis de ce rééquilibrage numérique : loin d’être représentative de la diversité socio-professionnelle de la société, l’Assemblée nationale l’est un peu plus de celles qui comptent pour 51,45 % de la population.

Pourtant, en dépit de cette représentation, aujourd’hui rien ne m’assure que les combats pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes continueront à être menés à l’Assemblée nationale. Lutte contre les violences faites aux femmes, PMA pour les femmes seules ou en couple homosexuel, développement de l’accès à la contraception… les chantiers ne manquent pas.

En matière d’égalité salariale, je doute que ce nombre élevé de députées En Marche contribue à des avancées législatives, leur parole ne pouvant s’exprimer si le gouvernement procède à la réécriture du code du travail par ordonnances.

En ce qui me concerne, comme je l’ai toujours fait, je continuerai de porter ces combats au Sénat. Au-delà des symboles, ce sera à l’épreuve des faits que l’on jugera si la parité numérique suffit à construire une société plus égalitaire.

 
 

RSS du Sénat