Égalité des chances : une proposition de loi socialiste pour des mesures concrètes

Avignon - Place de l'Horloge - Hotel de Ville - Liberte Egalite Fraternite

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mardi 8 septembre 2020

Égalité des chances : une proposition de loi socialiste pour des mesures concrètes

Le groupe Socialiste et Républicain du Sénat se félicite que le Président de la République, lors déplacement de ce jour à Clermont-Ferrand, se soit exprimé sur la question essentielle de l’égalité des chances. Ce sujet, au cœur des valeurs de la gauche, mérite la mobilisation de tous.

Le groupe Socialiste et Républicain a déposé en juin 2020 une proposition de loi présentée par la sénatrice Hélène Conway-Mouret. Ce texte relatif à la représentativité sociale des administrations et des entreprises s’appuie sur un travail de fond avec les associations du secteur.

Son objectif est, dans un souci de justice sociale, d’encourager et d’accompagner nos administrations et nos entreprises à ouvrir leurs accès à la diversité socio-sociétale. La proposition de loi se penche également sur l’accentuation pénale de la lutte contre les discriminations et notamment à l’embauche. Comme le souligne son auteure : « Tout ne peut passer par la loi, certes, mais il est parfois nécessaire de fixer des règles afin de forcer le changement ».

Si, comme l’a déclaré le Président de la République, l’égalité des chances est une priorité de son quinquennat, le gouvernement et la majorité LREM devraient soutenir la proposition de loi du groupe Socialiste et Républicain, lors de son examen au Sénat.

Photo : Elliott Brown Avignon – Place de l’Horloge – Hotel de Ville – Liberte Egalite Fraternite (CC BY 2.0)

Trésorerie des associations : pour la droite sénatoriale, les associations attendront

Salon des Associations de Tourcoing, CC-by-sa par Olivier Duquesne https://flic.kr/p/5pQfSH.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Mardi 9 juillet 2019

Trésorerie des associations : pour la droite sénatoriale, les associations attendront

Le groupe socialiste souscrit à la volonté affichée par le texte arrivé de l’Assemblée nationale d’amplifier l’engagement associatif dans notre pays en confortant la trésorerie des associations.

Pour Patrick Kanner, chef de file socialiste pour le texte, « cette proposition de loi doit être vue pour ce qu’elle est : un petit pas visant à prendre en compte les attentes du secteur associatif en difficulté. »

En reprenant des demandes du secteur ainsi que des mesures validées sous le précédent quinquennat, notamment certaines votées dans le cadre de la loi égalité et citoyenneté mais censurées par le conseil constitutionnel, elle allait dans le bon sens. Grâce au sénateur Rachid Temal, la question de la présence des parlementaires pour vérifier l’utilisation par les préfets de l’ancienne réserve parlementaire a aussi été abordée.

Les sénateurs socialistes ont par ailleurs soutenu l’amendement sur les obligations financières des associations cultuelles qui constitue une avancée importante en matière de transparence.

La droite sénatoriale a malheureusement fait le choix de s’opposer à des dispositifs nécessaires pour le bon fonctionnement du monde associatif. En raison de cette obstination de la majorité, des mesures pourtant urgentes ne pourront pas être appliquées dès l’année 2020.

Le groupe socialiste ne peut cautionner ce recul et s’abstiendra sur le texte en attendant son retour dans la navette parlementaire.

Photo : Salon des Associations de Tourcoing, CC-by-sa par Olivier Duquesne.